ISF : comment alléger l’impôt sur la fortune ?

Créé en 1998, l’impôt de solidarité sur la fortune touche plus de 600000 contribuables. Il est évalué le 1er janvier de chaque année. Pour les personnes ayant un patrimoine supérieur à 800 000 euros, l’ISF peut s’avérer particulièrement lourd. Pour éviter ou réduire la taxe sur la fortune, il est indispensable de rester actif dans ses finances. Comment alléger l’impôt de solidarité sur la fortune ? Voici quelques pistes pour y arriver.

Depuis la loi des finances 2018, l’ISF est remplacé par l’impôt sur la fortune immobilière

Le principe de l’impôt de solidarité sur la fortune

L’impôt de solidarité sur la fortune est payé par les personnes physiques et les couples détenant un patrimoine net taxable strictement supérieur à un certain seuil d’entrée défini au 1er janvier de l’année considérée. Il s’agit là d’un impôt progressif par tranches. Cet impôt concerne tous les biens du foyer fiscal, comme les biens immobiliers, les fonds de commerce et les devises, entre autres. Pour calculer l’ISF, vous devez faire la somme de tous vos biens et ensuite déduire les charges familiales.

ISF : les biens imposables

Premièrement, les biens doivent être regroupés par tous les membres de votre domicile. Le but est de faire une déclaration commune, tout en tenant compte des biens appartenant aux enfants de moins de 18 ans. Pour information, les biens imposables sont les suivants :

  • Les terrains et les bâtiments : la résidence principale et secondaire, les propriétés mises en location et les maisons de vacances
  • Les biens de taille importante : les voitures, les bateaux, les motos ou tout autre véhicule
  • Les meubles et les bijoux : ceux qui incluent des pierres précieuses
  • Les investissements financiers : les dépôts bancaires sur les comptes courants, les dépôts bancaires sur les comptes épargnes et les actions

ISF : les biens exonérés

Certains biens sont exonérés de l’impôt de solidarité sur la fortune, comme :

  • Les biens professionnels
  • Les biens ruraux loués à long terme
  • Les droits de propriété littéraire, artistique ou industrielle
  • Les objets d’antiquité, d’art ou de collection
  • Les bois, les forêts et les participations dans des groupements forestiers
  • Les valeurs de capitalisation des pensions de retraite
  • Les rentes reçues en réparation de dommages corporels liés à un accident ou à une maladie

Les étapes pour réduire votre ISF ou l’annuler

Tout d’abord, vous devez travailler sur le seuil de votre taxe sur la fortune. Cela consiste à évaluer vos biens et à les vendre si vous envisagez de résider hors de la France. Force est de constater que la délocalisation fiscale n’a du sens que pour les très grandes fortunes.

Réduire la base taxable de votre ISF

Ensuite, vous devez à apprendre à donner et en même temps, à posséder moins. Pour réduire la base taxable de votre impôt de solidarité sur la fortune, vous pouvez, par exemple, faire des donations de 100 000 euros tous les 15 ans à vos enfants. Pensez également à démembrer le droit de propriété de vos biens. C’est un moyen de faire votre bien perdre de la valeur sur votre déclaration, mais aussi de faire bénéficier à vos enfants d’avantages non négligeables. N’hésitez pas à transmettre vos biens et à disperser votre patrimoine.

Par ailleurs, vous pouvez également faire baisser la valeur de vos biens en les incorporant dans une SCI, c’est-à-dire une Société Civile Immobilière. Pour information, une SCI est une société dans laquelle les membres d’une même famille apportent une quote-part d’un immeuble qu’ils possèdent. Ainsi, c’est la société qui en devient le propriétaire.

Devenir propriétaire

Si vous en avez les moyens, devenez propriétaire. Utilisez vos droits et soyez malins. Actuellement, les résidents français ont la possibilité de déduire 30% sur leur résidence principale. Si votre propriété non meublée est mise en location, vous pourrez alors déduire jusqu’à 20%. C’est ce qui va permettre de baisser le seuil et vous permettre de ne plus payer d’impôt sur la fortune.

Jouer sur le plafonnement de l’ISF

L’autre solution consiste à jouer sur le plafonnement de l’ISF. Ce plafonnement s’assure que vos taxes n’excèdent pas 75% de vos revenus. En cas de calcul supérieur à ce pourcentage, l’ISF sera réduit à zéro. Si vous êtes retraités ou semi retraités, vous avez tout intérêt à vivre sur votre capital et de retirer l’argent de vos comptes offshore. Par ce faire, vous réduisez vos revenus au minimum.

Investir dans des placements

Enfin, pour réduire votre fortune, vous pouvez également investir dans des placements. Investissez dans des objets d’arts ou de collection (qui n’entrent pas dans l’assiette de calcul de l’ISF) et dans les forêts et les groupements fonciers agricoles pour réduire 75% de votre investissement sur votre fiscalité. L’autre moyen d’alléger la taxe sur la fortune est d’investir dans des PME. L’argent que vous investissez au capital va sortir du patrimoine taxable, ce qui vous revient à une belle déduction d’ISF.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *