Épargne logement : les différences entre le CEL et le PEL

Toute opération immobilière demande un budget conséquent. Pour financer votre projet immobilier, vous pouvez souscrire un Compte Épargne Logement (CEL) ou un Plan Épargne Logement (PEL). Ce sont deux produits d’épargne qui vous permettent de réaliser un placement financier et d’accéder à des prêts immobiliers à taux préférentiels. Ils peuvent être utilisés comme produit d’épargne ou comme produit d’emprunt. Quelles différences entre le CEL et le PEL ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Le Compte Épargne Logement (CEL) comme produit d’emprunt

Le Compte Épargne Logement est un produit qui permet d’obtenir un prêt bancaire à un taux préférentiel. On parle notamment d’un crédit immobilier qui peut servir à acquérir un bien ou à réaliser des travaux importants dans un logement. Avec votre CEL et ce prêt immobilier, vous pourrez financer la construction ou l’achat d’une résidence principale, neuve ou ancienne. Vous pourrez conclure l’achat d’un terrain dans la mesure où le prêt peut financier les dépenses de construction. Vous pourrez également financier des travaux d’amélioration, d’extension, de réparation ou des travaux d’économie d’énergie dans votre habitation.

Pour obtenir un prêt immobilier avec votre CEL, vous devez faire une demande auprès de la banque où vous avez votre Compte Épargne Logement. Notez, toutefois, que vous pourrez en faire la demande auprès d’un autre établissement bancaire. Pour cela, vous devez remplir quelques conditions. La banque qui vous accordera le prêt vous exigera un cautionnement bancaire ou une hypothèque du bien. Dans certains cas, elle demandera également une assurance de crédit, afin d’assurer le remboursement du crédit immobilier.

Vous devez attendre 18 mois après l’ouverture de votre Compte Épargne Logement pour faire une demande de prêt. Votre CEL doit avoir produit un minimum d’intérêts. Pour des travaux d’économie d’énergie, le minimum d’intérêts à produire est 22,50 euros. Pour des travaux de réparation ou d’amélioration, le minimum est de 37 euros et pour la construction ou l’acquisition d’un logement, il est de 75 euros. Le montant maximum que vous pourrez emprunter avec votre CEL est de 23 000 euros, remboursable sur 15 ans.

Notez que vous pourrez cumuler un CEL avec un PEL, à condition que le montant du prêt total ne dépasse pas 92 000 euros. Aussi, les CEL ouverts avant 2018 ouvrent droit à une prime de l’état qui est accordée en fin de période d’épargne. Il s’agit d’une prime égale à 50% des intérêts acquis et dont le montant ne peut excéder 1144 euros. Elle est exonérée de l’impôt sur le revenu et est soumise aux prélèvements sociaux.

Le Compte Épargne Logement comme produit d’épargne

Si vous n’envisagez pas d’acheter une maison ou de réaliser des travaux chez vous, vous pourrez alors utiliser votre CEL comme produit d’épargne. Le versement initial pour cela est de 300 euros avec un plafond de 15 300 euros. Vous pourrez réaliser des versements libres, à condition qu’ils soient d’au moins 75 euros. Enfin, vous pourrez également effectuer un retrait partiel des fonds, à condition que votre compte comprenne au moins 300 euros.

Le Plan Épargne Logement comme produit d’emprunt

Le PEL est un produit que vous pourrez utiliser pour acheter ou pour construire un logement. Cela peut être un logement neuf ou ancien destiné à être votre habitation principale. Vous pourrez également l’utiliser pour financer des travaux d’amélioration dans votre habitation principale.

À vous de décider si vous souhaitez conserver votre PEL comme produit d’épargne ou si vous souhaitez l’utiliser pour faire une demande de prêt. À savoir que la demande de prêt peut être faite seulement lors de la première année après le déblocage des fonds. Pour faire une demande de prêt, vous devez vous adresser à la banque où vous avez votre compte.

Comme pour le CEL, il faudra remplir quelques conditions. Dans la majorité des cas, la banque demandera un cautionnement bancaire ou une hypothèque du bien, mais aussi une assurance de crédit. Le montant maximal que vous pourrez obtenir est 92 000 euros, remboursable sur 15 ans.

Quant au taux d’intérêt du prêt, il dépend de la période où a été souscrit le Plan Épargne Logement. S’il a été souscrit en aout 2016, le taux d’intérêt sera de 2,20 %. S’il a été souscrit entre mai 1986 et février 1994, le taux d’intérêt sera alors de 6,32 %. Renseignez-vous auprès de votre banque pour en savoir plus sur les taux d’intérêt.

Autre point à souligner concernant le PEL, c’est qu’une prime de l’Etat peut être accordée. Pour cela, il faut que le PEL donne lieu à un crédit immobilier. La prime représente 40 % des intérêts versés par la banque et ne peut être supérieure à 1525 euros pour les PEL ouverts entre aout 2003 et février 2011.

Or, pour un PEL ouvert entre mars 2011 et décembre 2017, la prime d’État sera accordée seulement si un prêt immobilier d’au moins 5000 euros est contracté. Le montant de la prime ne peut dépasser 1000 euros. En fait, il dépend des intérêts acquis et de l’affectation du prêt, mais aussi de la période où il a été souscrit. Enfin, pour les PEL ouverts depuis de 1er janvier 2018, aucune prime de l’Etat ne sera accordée.

Le Plan Épargne Logement comme produit d’épargne

Le Plan Épargne Logement permet aussi de se constituer une épargne. Il s’agit d’une épargne bloquée qui peut être utilisée de plusieurs manières au bout de 4 ans. Tous les fonds peuvent être récupérés ainsi que les intérêts produits. Même si vous avez un compte CEL, vous pouvez souscrire un PEL. Pour cela, il faudrait que les deux comptes soient souscrits auprès de la même banque.

Vous devez faire un premier versement de 225 euros minimum. Quant au montant des versements annuels, il doit être de 540 euros au minimum. Il est très important de respecter la périodicité des versements. Celle-ci est indiquée dans le contrat et peut être mensuelle, trimestrielle ou semestrielle. Le plafond du PEL est de 61 200 euros (hors intérêts capitalisés).

Si vous décidez d’effectuer des retraits avant 4 ans, vous perdez automatiquement tout accès aux avantages du compte PEL.

À noter que la durée maximale est de 10 ans. Après cela, vous ne pourrez plus effectuer de versements, mais vous continuerez à recevoir les intérêts pendant 5 ans. Soulignons également que tout retrait avant 4 ans entraîne la clôture du Plan Épargne Logement. Toutefois, vous pouvez, à n’importe quel moment, demander la fermeture de votre compte. Bien entendu, cela entraine des pénalités. Enfin, il est bon à savoir que si aucune opération n’a été effectuée pendant 5 années consécutives, le compte PEL devient inactif.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *