Le prélèvement à la source entre en vigueur le 1er janvier 2019

Dès le 1er janvier 2019, le prélèvement à la source entrera en vigueur. Cela veut dire que les contribuables paieront leurs impôts pour l’année passée une dernière fois en 2018. Le prélèvement à la source a pour objectif vise à supprimer le décalage d’un an entre la perception des revenus et leur imposition. Que faut-il savoir sur le prélèvement à la source ?

Les objectifs du prélèvement à la source

Le prélèvement à la source est un nouveau mode de recouvrement de l’impôt. Son principe est simple : il consiste à faire prélever le montant par un tiers payeur au moment du versement au contribuable des revenus sur lesquels porte l’impôt. Pour rappel, dans l’Hexagone, les cotisations sociales et la contribution sociale généralisée (CSG) sont déjà prélevées à la source. Le prélèvement à la source a plusieurs objectifs que nous allons découvrir ci-dessous.

Éviter le décalage d’un an traditionnel

Premièrement, il vient s’adapter à la vie des contribuables, car il permet d’éviter le décalage d’un an traditionnel. Jusqu’ici, l’impôt sur le revenu devait être payé l’année suivant celle de la perception des revenus, ce qui cause un décalage important pour certains. En effet, ce décalage peut causer des difficultés de trésorerie pour les contribuables. Rappelons que tous les ans, 30% des contribuables voient leurs revenus baisser d’une année sur l’autre. Ces derniers doivent alors s’acquitter d’un impôt qui ne leur correspond plus.

En France, près de 1,2 million de foyers changent de situation professionnelle chaque année. Afin de s’adapter à ces changements, le prélèvement à la source prévoit de prendre en compte tous les changements de situation comme le décès, le mariage, de divorce, la perte d’emploi, la reprise d’une formation, la création d’entreprise et le départ en retraite. Ainsi, les contribuables ayant vécu des changements de situation paieront des impôts calculés en fonction de leurs revenus plus faibles.

Répartition de l’impôt sur 12 mois

L’autre objectif du prélèvement à la source est la répartition de l’impôt dans l’année. Cela veut dire qu’à compter du 1er janvier 2019, l’impôt pourra être perçu en même temps que les revenus correspondants. Le prélèvement à la source permet aux salariés et aux retraités qui perçoivent des revenus mensuels d’adapter leur impôt sur 12 mois selon le montant des revenus perçus. En termes de trésorerie, le prélèvement à la source reste le système le plus avantageux.

Quel taux pour l’année 2019 ?

Vous l’aurez compris, le principal avantage du prélèvement à la source est qu’il n’impose aucun taux fixe. Les contribuables pourront adapter le taux à leur situation. Par ailleurs, il est bon à savoir que toutes les embauches (nounou ou femme de ménage) faites et les travaux de rénovation énergétique réalisés cette année-ci sont toujours éligibles aux déductions d’impôts.

Au moment du solde de l’impôt, à la fin de l’été 2019, les crédits d’impôt seront bien restitués. Il faudra toutefois prévoir le versement d’un acompte de crédit d’impôt à partir du premier trimestre 2019 pour les services à domicile et garde d’enfant. Celui-ci doit être égal à 30% de celui de l’année précédente.

Pour les salariés, l’impôt sera collecté directement par l’employeur. Les salariés pourront trouver le montant de l’impôt collecté sur leur fiche de paie au même titre que les cotisations sociales. Pour les retraités, l’impôt sera collecté par les caisses de retraite. Quant aux travailleurs indépendants, ils devront verser un acompte mensuel ou trimestriel dont le montant est calculé par l’administration en fonction de leurs revenus des mois précédents. Celui-ci est ensuite ajusté à leurs revenus effectifs.

Remplir sa déclaration en 2018

En 2018, la télédéclaration est obligatoire à partir de 15 000 euros de revenus par an. En 2017, elle était obligatoire pour les revenus commençant à partir de 28 000 euros. Pour le moment, la procédure de déclaration pour 2018 reste la même que celle de 2017. En somme, il vous faudra payer des impôts sur vos salaires de 2017 en 2018.

Le prélèvement à la source dans le monde

Enfin, il est utile de noter que pour de nombreux pays, le prélèvement à la source est déjà une réalité. Il est en application dans la plupart des pays développés et compte arriver en France en janvier 2019, comme le prévoyait François Hollande. On retrouve le prélèvement à la source en Amérique, en Afrique, en Océanie, en Asie et en Europe (sauf la Suisse).

Nos autres publications autour des impôts

Comment payer moins d’impôts ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *