Comment assurer les véhicules électriques urbains ?

Gyropode, monocycle électrique, skate électrique, trottinette électrique, hoverboard… impossible de passer à côté de ces nouveaux modes de transport urbains. Ces engins permettent de se déplacer de manière plus propre, sans bouchons, sans circulation alternée et sans carburant. Or, avant d’opter pour ces nouveaux moyens de déplacement urbain, vous devez vous renseigner sur les assurances obligatoires.

Les nouveaux modes de transport urbains, pratiques et ludiques

On tombe sur les nouveaux modes de transport urbains partout. C’est ce qu’on appelle des engins de déplacement personnel (EDP). Pratiques et ludiques, ceux-ci viennent s’ajouter aux traditionnelles trottinettes, skate et rollers. Pour les citadins soucieux d’optimiser leurs déplacements, ces nouveaux moyens de mobilité sont parfaits. Ils sont 100% électriques et n’émettent aucun CO2.

Voici les différents modèles retrouvés en France :

  • Le gyropode : également appellé Segway, cet engin d’une vitesse maximale de 20 km/h comprend deux grosses roues, une plateforme et un guidon. Pour avancer, il faut pencher son corps en avant et pour freiner, il suffit d’aller en arrière. C’est qu’on appelle le principe d’inclinaison du corps.
  • Le skate électrique : la puissance maximale du skate électrique est de 15 km/h. Connu comme hoverboard, ce mode de transport se compose de deux petites plateformes entre deux roues. Le principe est le même que celui du gyropode, c’est-à-dire qu’il faut pencher son corps en avant pour avancer et aller en arrière pour freiner.
  • Le monocycle : comme son nom l’indique, le monocycle se compose d’une seule roue. Il comprend également deux pédales rétractables. La vitesse maximale de cet engin est de 30 km/h. Il reprend le même principe d’inclinaison du corps des deux modèles présentés.
  • La trottinette électrique : cet engin est capable de toucher les 40km/h. Concrètement, il s’agit d’une trottinette équipée d’un moteur.

Souscrire une assurance de responsabilité civile

Comme les véhicules motorisés, les EDP sont soumis à l’obligation d’assurance de responsabilité civile. Cette assurance permet de couvrir les dommages que vous pourriez causer à un tiers, à un piéton ou à un conducteur lors de vos déplacements. Pour souscrire cette couverture obligatoire, vous devez vous rapprocher de votre assureur.

Celui-ci vous proposera un contrat d’assurance adapté a votre engin de déplacement personnel. Il peut également adapter la garantie responsabilité civile vie privée de votre contrat d’assurance habitation pour qu’elle vienne couvrir votre responsabilité civile lorsque vous pratiquez votre engin.

Les conseils d’utilisation et de sécurité

Notez que les engins motorisés non homologués pouvant dépasser 25 km/h sont formellement interdits par la loi. Demandez toujours conseil à un professionnel avant de choisir un de ces nouveaux modes de déplacement urbain. En cas d’infraction à la règlementation relative à la circulation des piétons, vous risquez une contravention de 4 à 7 euros. Si votre comportement dangereux met la vie des autres en danger, vous risquez alors une peine d’un an d’emprisonnement et une amende de 15 000 euros.

Vous devez toujours respecter les règles de circulation pour les piétons. Vous ne devez jamais dépasser la vitesse de la marche et vous ne devez en aucun cas emprunter les voies de circulation. Vérifiez auprès de la marie si vous pouvez pratiquer l’engin et portez des vêtements et des accessoires de haute-visibilité. Enfin, pour vous déplacer à l’aide d’un engin de déplacement personnel (EDP), vous devez obligatoirement être assuré en responsabilité civile.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *