Bitcoin : tout ce qu’il faut savoir sur cette monnaie virtuelle

Le Bitcoin est une forme de monnaie virtuelle, qui n’existe ni en pièces ni en billets physiques. Il est utilisé pour des achats électroniques comme les euros et les dollars, mais a tout de même une particularité. Le Bitcoin est décentralisé, c’est-à-dire qu’aucune institution ne le contrôle. Cette monnaie virtuelle a l’avantage de pouvoir être échangée gratuitement sur internet sans passer par une autorité tierce. On parle notamment du peer to peer. Focus sur le Bitcoin, son histoire et ses caractéristiques !

La création de Bitcoin en 2009

C’est Satoshi Nakamoto qui a développé cette monnaie virtuelle. En 2009, ce développeur anonyme s’est appuyé sur des calculs et des preuves mathématiques pour proposer une première ébauche du système Bitcoin. Même si son identité demeure méconnue, ce développeur est parvenu à créer une monnaie virtuelle indépendante de toute autorité centrale transférable de manière électronique instantanément à moindres frais. Ainsi, cette monnaie virtuelle est présentée dans un livre blanc disponible en anglais et en français. En 7 ans, ce phénomène s’est répandu sur toute la planète.

Bitcoin, c’est quoi au juste ?

Avant tout, il faut savoir que Bitcoin n’est produit ni en pièces de monnaie ni en billets physiques. C’est une monnaie virtuelle qui est décentralisée. Donc, aucune autorité et aucune banque ne gèrent le Bitcoin. Autrement dit, c’est une monnaie qui n’appartient à personne. Aucune limite géographique et aucun plafond ne lui sont imposés. Cette monnaie électronique peut être échangée plus ou moins gratuitement sur internet entre deux individus. C’est ce qu’on appelle le peer to peer. Les échanges se font comme les courriels. Pour cela, il faut seulement connaitre l’adresse Bitcoin du destinataire.

Autre caractéristique du Bitcoin : cette monnaie est conservée sur l’ordinateur de l’utilisateur. En fait, elle peut être gérée sur la plupart des appareils connectés. Par exemple, sur les smartphones et les montres intelligentes. Comme c’est un réseau de transactions vérifiées et sécurisées, on parle alors d’une cryptomonnaie. Il est possible de faire du commerce avec cette monnaie virtuelle si la personne l’utilise également. Enfin, tout le réseau et les transactions sont vérifiés par des mineurs. De plus, le code source de Bitcoin est libre et permet ainsi aux utilisateurs de le consulter à tout moment.

Les portefeuilles et les adresses Bitcoin

Pour posséder des Bitcoins, il faut obligatoirement disposer d’un portefeuille spécifique. Il s’agit du portefeuille Bitcoin qui permet de gérer les transactions, c’est-à-dire l’argent gagné et dépensé. On ne parle pas d’un portefeuille à proprement dit. Comme c’est un système entièrement électronique, les portefeuilles Bitcoins sont dématérialisés. Ils s’installent sur les ordinateurs, les smartphones et les montes connectées, entre autres. On retrouve deux catégories de portefeuilles Bitcoin : les portefeuilles synchronisés et les portefeuilles non synchronisés.

La synchronisation automatique

Toutes les transactions sont publiques. Vous en trouverez une copie dans votre portefeuille. L’installation du portefeuille Bitcoin pour la première fois consiste à télécharger l’ensemble des données du réseau. C’est ce qui va permettre d’effectuer des transactions. Par la suite, le portefeuille se synchronisera en temps réel. Il est à savoir que les transactions peuvent se faire même lorsque le portefeuille n’est pas allumé. Au moment du redémarrage du portefeuille, la synchronisation se fera automatiquement.

En revanche, les portefeuilles non synchronisés ne stockent pas l’historique des transactions, contrairement aux portefeuilles synchronisés. Pour fonctionner, le portefeuille non synchronisé s’appuie sur un service en ligne.

Les mécanismes de sécurité

Enfin, il est essentiel de rappeler que le portefeuille de Bitcoin peut être volé, comme un portefeuille réel. Pour éviter que cela n’arrive, il faut savoir mettre en place des mécanismes de sécurité. D’abord, il faut sécuriser le portefeuille avec une phrase de cryptage avec une protection par mot de passe, par exemple. Ensuite, il faut exporter le portefeuille après chaque transaction sur un support de stockage à froid déconnecté du réseau comme une clef USB.

Les adresses Bitcoin

Toutes les transactions Bitcoin passent par des adresses. En un seul clic, il est possible d’envoyer et de recevoir de l’argent. Chaque adresse Bitcoin est unique et est relativement longue. Elle se compose de chiffres et de lettres, ce qui rend la transaction plus ou moins anonyme. Il s’agit d’un condensé de 25 à 34 octets de la clé publique (65 octets), également prendre la forme d’un QR Code à scanner. L’adresse est calculée à partir d’une clé publique qui est elle-même calculée à partir d’une clé privée.

Chaque nouvelle opération est inscrite dans les 10 minutes sur le registre également appelé le « blockchain ». Par ailleurs, il faut savoir que les adresses comprennent un système de contrôle qui invalide les adresses contenant une faute de frappe.

Ce qui fait que tous les échanges s’inscrivent sur un registre numérique presque impossible à hacker.

La blockchain

Le blockchain est un outil révolutionnaire qui est aussi une technologie de stockage et de transmission d’informations. Cette technologie est sécurisée, transparente et fonctionne sans organe central de contrôle. Il s’agit d’une écriture comptable d’opérations numériques qui sont partagées entre de multiples parties prenantes. Une fois les informations entrées dans le registre, il n’est pas possible de l’écraser. On parle alors d’un enregistrement certain et vérifiable de toutes les transactions Bitcoin jamais réalisées. Enfin, il est bon à savoir que toute blockchain publique fonctionne avec une monnaie programmable et numérique.

Où acheter des Bitcoin ?

Vous pourrez obtenir des Bitcoins par plusieurs moyens. La solution la plus simple consiste à passer par des plateformes d’échanges de monnaies réelles contre des Bitcoins. Attention, toutefois, car cette opération n’est pas gratuite. À chaque fois que vous achetez ou vendez des Bitcoins, vous payez une commission.

Si vous ne souhaitez pas passer par une plateforme tierce, dans ce cas, vous pouvez opter pour le minage des Bitcoins. Pour rappel, les mineurs sont des personnes qui sécurisent le réseau de la monnaie virtuelle. Leur rôle est de vérifier toutes les transactions. En échange, ils prélèvent une toute petite partie des Bitcoin. Les mineurs peuvent travailler seuls ou en groupe. Quoi qu’il en soit, ils doivent être en mesure de résoudre des problèmes mathématiques. Pour être mineur, il faut avoir une puissance de calcul et disposer d’une carte graphique adaptée au minage de Bitcoin.

Que faire avec des Bitcoins ?

Aujourd’hui, les Bitcoins sont utilisés et acceptés sur plusieurs sites. Il peut s’agir de sites de vente en ligne de produits alimentaires, de vêtements, de bijoux, de chaussures, de cigarettes électroniques, de jeux vidéo, de matériel informatique, de matériel high-tech, d’imprimantes, de voyages, d’immobilier, de bâtiment, de petites annonces, de sites de rencontre, d’optique, de cours, d’environnement, d’automobile et de modélisme, entre autres. Notez bien que les paiements en Bitcoin sont irréversibles.

Les fonctionnalités importantes du Bitcoin

Bitcoin se compose de plusieurs fonctionnalités importantes. Entre la décentralisation et la transparence, il s’agit là d’une monnaie virtuelle facile à mettre en place et à utiliser. Elle est anonyme et très rapide. L’utilisateur peut envoyer de l’argent n’importe où et n’importe quand. Une fois que le réseau aura validé mathématiquement la transaction, l’argent arrivera dans les minutes qui suivent. Enfin, il est à rappeler que les transactions Bitcoin ne coutent presque rien, contrairement aux transactions bancaires à l’international.

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site officiel : https://bitcoin.org/fr/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *