L’assurance dépendance, quelle importance ?

On devient dépendant lorsqu’on ne peut plus effectuer soi-même les actes de la vie quotidienne. La dépendance, également appelée la perte d’autonomie, survient dans la plupart des cas à la vieillesse. Toutefois, personne n’est réellement à l’abri de la dépendance. Les maladies et les accidents peuvent également causer la perte d’autonomie. Lorsque cela arrive, la victime et ses proches en subissent les conséquences. Pour cette raison, il est conseillé de souscrire une assurance dépendance.

Définition de la dépendance

Une personne qui n’est pas en mesure d’effectuer elle-même les actes ou activités de la vie quotidienne est une personne dépendante. Par actes et activités de la vie quotidienne, on comprend se déplacer, se laver, se nourrir et s’habiller. La dépendance peut être partielle, totale ou lourde et peut être due à la vieillesse, à une maladie ou à un accident.

Pour aider les assureurs à déterminer le degré de dépendance, le Glossaire Assurance dépendance du Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a mis en place plusieurs grilles de référence : la grille AVQ qui se réfère aux cinq actes élémentaires de la vie et la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologique, Groupes Iso-Ressources) qui est divisée en six niveaux de dépendance. Cette dernière est utilisée par les conseils généraux pour l’attribution de l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie).

Souscrire un contrat d’assurance dépendance

La perte d’autonomie peut engendrer de lourdes conséquences financières. Ces conséquences peuvent être amorties par la prise en charge de l’assurance dépendance. La garantie dépendance est un contrat de prévoyance qui prévoit le versement d’une rente ou d’un capital en cas de dépendance. Dans la plupart des contrats d’assurance dépendance, on retrouve des services complémentaires d’information, d’assistance, de prévention et de conseil.

Les garanties de l’assurance dépendance

Ces contrats viennent couvrir la dépendance totale et la dépendance partielle. En cas de dépendance totale, le versement de la rente du montant prévu dans le contrat sera à 100%. En cas de dépendance partielle, le versement de la rente du montant prévu variera selon le niveau de dépendance. Pour être reconnu dépendant, il faut que l’état de dépendance soit déterminé par le médecin traitant de l’assuré ou par un médecin désigné par la compagnie d’assurance.

Comment utiliser les prestations ?

Les prestations perçues par l’assuré peuvent être utilisées librement. C’est à l’assuré de choisir la meilleure solution pour lui entre l’aide à domicile, l’aménagement de son logement et l’hébergement en maison spécialisée. Dans la plupart des cas, les prestations peuvent être cumulées avec l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie). Un assuré qui conserve son autonomie jusqu’à son décès ne percevra aucune prestation et les cotisations versées bénéficieront à l’ensemble des assurés.

Le délai de carence et le délai de franchise

Le délai de carence, c’est-à-dire le délai d’attente est généralement défini dans le contrat. Cette période démarre à la date d’effet de la souscription. Normalement, le délai de carence est compris entre un an et trois ans. Durant cette période, quelle que soit la situation, l’assuré ne bénéficiera d’aucune indemnisation. Ses cotisations lui seront alors remboursées. En revanche, pour les dépendances accidentelles postérieures à la souscription du contrat, il n’y a aucun délai de carence. L’assuré bénéficie immédiatement des garanties prévues dans son contrat d’assurance.

Parfois, les assureurs prévoient un délai de franchise dans les contrats de prévoyance dépendance. Ce n’est qu’après cette période, qui est généralement de 90 jours, que l’assuré pourra être indemnisé. Aussi, il est utile de souligner que certains contrats d’assurance dépendance prévoient une franchise. Il s’agit d’un seuil d’intervention en dessous duquel l’assureur n’interviendra pas.

L’âge auquel il est conseillé de souscrire ce contrat

La souscription de l’assurance dépendance doit se faire à partir de 40 ans. À noter qu’à partir de 75 ans, il n’est généralement plus possible de la souscrire et que plus la souscription se fait tard, plus la cotisation est élevée. Autant souscrire l’assurance dépendance quand les risques de devenir dépendant sont encore minimes. Par ailleurs, rappelons que cette assurance peut être souscrite à titre individuelle et à titre collectif.

Enfin, il faut savoir qu’en cas d’interruption du paiement des cotisations en cours de contrat, celui-ci peut prévoir un maintien partiel des garanties. Bien entendu, pour cela, il faut que l’assuré ait cotisé un minimum d’années.

Le label GAD Assurance Dépendance

Les assureurs ont mis en place le label GAD Assurance Dépendance, qui leur permet d’accompagner les assurés de manière plus efficace. Ils ont bien conscience qu’il s’agit d’un moment particulièrement difficile de leur vie et c’est dans cette optique qu’ils ont instauré des garanties plus protectrices, plus lisibles et plus accessibles. Ce label est accordé aux garanties couvrant la dépendance lourde.

Il prévoit une garantie viagère quelle que soit la date de survenance de la dépendance lourde, un niveau minimal de la rente en cas de dépendance lourde de 500 euros par mois, des modalités de revalorisation des garanties, prestations et cotisations, une absence de sélection médicale avant 50 ans, des actions de prévention et des prestations d’accompagnement et des conditions de maintien des droits en cas d’interruption de paiement des cotisations en cours de contrat.

Comparez les offres pour trouver la meilleure

Avant de souscrire un contrat d’assurance, pensez à bien vérifier les garanties, les exclusions, les franchises et les délais de carence. Pour trouver la meilleure offre d’assurance dépendance, c’est-à-dire au meilleur prix, il vous faut faire des demandes de devis auprès de différents assureurs et les comparer.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *